Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 07:21

A l'heure ou la floraison des grands iris a débutée un peu partout en France et ou les jours de mauvais temps, disons plutôt de temps de saison, se succèdent et ne facilitent pas le travail des hybrideurs amateurs, je vous présente ce jour deux variétés que je n'avais jamais vu en fleur dans mon jardin, et pour cause, ce sont deux iris que j'ai planté recemment.

 

Le premier se nomme 'Comfortable', c'est un iris Ghio de 2006, finalement pas si connu que ça des français et que j'ai récupéré en Australie au cours d'une commande chez notre ami Grosvenor qui en disait le plus grand bien sur son catalogue (et malheureusement aujourd'hui disparu de celui-ci).

Chez moi les iris Ghio ont tendance à mal pousser, ils se contentent de me donner de magnifiques fleurs, ce qui peut être déjà formidable, mais là en l'occurence 'Comfortable' comble mes attentes et offre un branchement plus que correct sur une plante assez haute. La fleur est parfaite, d'une épaisse texture et fournit énormément de pollen ce qui est toujours bon à prendre quand on a une plante dont la fleur nous satisfait.

Cet iris est né de parents de qualité et susceptibles de faire partir dans tous les sens les iris qui seraient obtenus avec 'Comfortable'. Ainsi retrouve-t-on du 'Revere' (Ghio 2001) qui donne un air à 'Queen's Circle', bien que de souches differentes. 'Next Millenium' est aussi présent et quand on sait combien cette variété a pu apporter dans le monde des iris bicolores et amoenas, et pas seulement ceux à fonds fonçés, on peut tout imaginer au fond de soi comme résultat potentiel. Enfin, et beaucoup moins connu, figure un iris nommé 'Love Of Teresa' de Akihiko Terada, présenté comme couleur orchidée self mais je n'ai pu trouver trace d'aucune photo sur le net de ce dernier.

Au final 'Comfortable' outre son potentiel génétique fort est avant tout une belle plante, bien dans le standard moderne, et qui aurait mérité un meilleur sort parmi les amateurs français. Nul doute qu'il fera parti, j'en suis sur, de votre collection dans les années à venir.

 

051.JPG

'Comfortable' (Ghio 2006)'

 

Deuxième variété présentée aujourd'hui, la récente introduction Grosvenor dans le domaine plicata. Je me souviens que cet iris m'avais frappé car il représentait pour moi une nouveauté de par son coloris bizarre et qui pouvait en dérouter plus d'un ou d'une.

Amateur de ce type d'originalité et connaissant parfaitement la valeur des iris Grosvenor, j'ai tenté l'aventure en l'achetant en 2011 au sortir de son dernier catalogue.

Aujourd'hui, j'ai enfin pu constater combien cet iris était beau. La texture de la fleur est bonne (sans être au niveau de 'Comfortable'), le branchement aussi, la fleur se tient bien , peut-être lui reprochera-t-on des pétales un peu ouvert (voir photo). On aurait aussi aimé avoir des fleurs légèrement moins collées sur la tige mais on a vu bien pire.

Au final c'est une belle surprise pour moi mais qui en décevra bien d'autres car il est vrai que sa couleur n'est pas passe-partout et peut agacer certains. 

De mon côté objectif croisement avec d'autres plicatas, tout simplement.

Ses parents se nomment 'Boogie Woogie', 'Cheating Heart' et 'Cartoon', je possède les deux premiers cités qui ne ressemblent en rien au bébé, comme quoi la génétique n'est pas un domaine ou l'on peut prédire se qui se tramera dans le futur.

 

055.JPG

'Holey CHeeses' (Grosvenor 2009)

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 13:16

Il est à croire que sans se consulter on peut parfois hybrider tout en utilisant chacun une seule et même variété. Je viens de constater ce phénomène avec la mise en ligne de l'article de Sylvain Ruaud du trois Decembre qui explique de manière tout à fait judicieuse son cheminement pour tenter d'obtenir la fleur grise dont il rêve secrètement. Article au combien passionnant (comme à chaque fois d'ailleurs) et qui nous permet de mieux comprendre comment doit fonctionner un amateur de pince à épiler.

Mais au delà de cet article c'est un passage et une photo qui m'ont interpellé, ou du moins qui ont finis de m'interpeller. En effet le semis 'Zone D'Ombre' issu de 'Kir' et 'Iriade'  me ramenait quatre mois en arrière lorsque Bernard Laporte m'envoyait par email des photos couleur de ces derniers semis jugés acceptables. Quel ne fût pas ma surprise quand je découvris toutes ces photos que l'un d'entre eux ressemblait étrangement à un de mes enfants lui-même découvert ce printemps. Ils se ressemblaient tant que je me dis ce jour-là qu'il fallait que je compare sur le terrain les deux bébés. Ce sera peut-être pour 2011.

Après analyse des pedigrees je me rendis compte que la maman était la même, soit 'Iriade'.

'Iriade' est né en 2004, ce fût la première création "officielle" de Bernard. Et non des moindre puisqu'elle remporta un prix en 2003 au jardin de Brocéliande, prix amplement justifié.

Né du mélange de 'Honky Tonk Blues' et 'Special Mozart' cet iris est un bel amoena inversé bleu comme il s'en trouve de nombreux aujourd'hui. Vigoureux et sain c'est une plante robuste et très paysagère.

 

En consultant la description du semis de Sylvain je lis texto : "le meilleur cependant, c'est le coloris(...) des sépales blanc crayeux, veinés de bleu". Le mot veiné prend tout son sens car une large majorité des enfants d'Iriade' possède cet atout et le plus important ici c'est que 'Kir' n'est pas à la base une variété à veinures marquées. Sans vouloir tirer de conclusions hâtives il semblerait bien qu'Iriade' ai un potentiel à fournir des souches d'iris bleu pâles à stries plus ou moins marquées de bleu plus vif et plus ou moins importantes selon que l'on va l'hybrider avec un broken ou un self.

D'ailleurs peut-on parler de broken-color sur les deux photos que je vous presente ???? J'attends vos avis, ils seront plaisants à faire partager à tous. Toujours est-il que de belles plantes sont déjà nés de ce merveilleux parent et qu'à cou sûr on les retrouvera dans les livrets d'enregistrement de l'AIS au cours des années à venir, ça au moins, on en est certain.

AE--6-.JPG'07/24/AE: 'Iriade' X ( 'Celebration Song' X Gnus Flash') semis Cancade très parfumé!!

IMG_2914.jpg'05/13/02: 'Iriade' X 'Unstable Gene' semis Laporte

IMG_2825.jpg'06/18/15'Iriade' X 'Wintry Sky' semis Laporte

 

Les veinures restent evidemment plus presentes sur les enfants nés d'Iriade' X broken color mais sans utiliser un broken on s'aperçoit que ces veinures sont presentes à moindre échelle mais restant originales sur ce dernier semis ci-dessus.

 

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 05:57

Le coup de coeur de cette année 2010 se nomme 'Delirium', et pour une fois ce n'est pas un Tall bearded.

Cet iris a été enregistré en 1999 par Marky Smith. Le croisement qui a donné cette variété est le suivant : 'Flights Of Fancy' X 'Brash'.

'Flights Of Fancy' est mondialement connu pour ses couleurs, il est décrit avec des pétales entre le blanc et le crème et des sépales allant du rose orchidée au gloxinia (je sais, drôle de façon de décrire une couleur). C'est un TB ( un grand iris : 91 cm) Ce qui fait son charme ce sont ces veines plus ou moins pâles qui strient les sépales et qui en mille neuf cent quatre vingt treize, année de son introduction, ont fait de lui une vraie nouveauté. Cet iris a ainsi été à de nombreuses reprises utilisé en hybridation, la plupart du temps pour obtenir ce qu'on appelle des luminatas ( ce qu'il est déjà lui même et qui fait tout son charme).

'Brash' est tout aussi connu des iridophiles mais là il s'agit d'un tout petit iris, un SDB comme on les appelle. IL est issu des mains du regretté Joseph Gatty en mille neuf cents quatre vingt quatorze. C'est un cultivar très coloré décrit tel quel : pétales jaune chrome lumineux saupoudré de gris métallique en leur centre, pétales saupoudré également de gris mauve, plus foncé au centre.Lui aussi a été utilisé à de maintes reprises pour des améliroations variétales et ça a très bien fonctionné.

 

En brassant ces deux très belles variétés Smith a eu le nez fin car le résultat obtenu est très spectaculaire. Ce n'est pas pour rien que 'Delirium' a réussi a remporter trois titres majeurs, une HM en 2003,  une AM  en 2005 et une Sass en 2007.

 

Chez moi il se comporte bien, comme la plupart des iris intermédiaires, sa culture est assez facile, son developpement est bon et il fleuri avec deux ou trois belles tiges dès la troisième année de culture.

Surtout il ajoute un très net contraste avec ses confrères et est visible de loin avec ses couleurs originales et gaies. Je vous incite vraiment à vous le procurer, en aucun cas vous n'en serez déçu et il fera l'admiration de tous dans votre jardin surtout qu'avec sa taille modeste il ne craint pas le vent, il sera ainsi plus facile à intégrer dans une rocaille ou une plate-bande.

 

delirium.JPG

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 18:01

'Ask A Lady' mériterait une place de choix dans tous les jardins français.

Je ne connaissais cette variété que par son nom et par les quelques photos enjolivées que j'avais pu admirer sur le célèbre catalogue de Barry Blyth. Et j'avoue ne pas avoir été emballé justement par ces photos.

Ce n'est donc que très recemment que j'ai pu la découvrir plus serieusement sur un très bon conseil de B.Laporte qui la cultivait depuis son introduction en Australie fin 2005. Il me la conseillait pour ses qualités florales mais aussi pour sa capacité à remonter plus ou moins régulièrement en Ardèche.


Cette année fut sa première floraison chez moi et je reconnais que j'ai été très agréablement surpris, la plante est saine, dotée de nombreux boutons, peut-être un peu haut sur la tige, la texture est très bonne et le coloris est doux et craquant.

C'est sans hésiter que je l'ai croisée avec 'Bel Avenir' de Cayeux, l'assemblage pouvant avoir comme intérêt d'obtenir une fleur bicolore ou amoena d'une nouvelles teinte.


'Ask A Lady' est né en 2005 des doigts de Blyth qui a utilisé pour ce faire les cultivars 'Chardonnay And Ice' et surtout 'Fogbound'. Le premier est un amoena café crême, tout comme le sujet du jour mais je ne vous dirais pas plus ne le possédant pas dans mon jardin, difficile de mieux le juger.

'Fogbound' n'est plus à présenter, hyper connu pour son épaisseur, sa grosseur de fleur et ses ondulations. Il a donné déjà 67 hybrides dont de pures merveilles ('Belgian Princess', 'For Lovers Only', 'Friendly Fire', 'Platinum Class', 'Simply sensationnal', etc etc... dans toutes sortes de couleurs et motifs.


Pas étonnant vous l'aurez compris que Blyth ai décroché la timbale en épousant deux beaux sujets. Le résultat, le voici:

ask a lady

 

A planter sans aucune hésitation.


nota: vous pouvez trouver dans mes liens la liste des iris à la vente ainsi que 120 photos des variétés de A à G. D'autres suivront au fil des jours.

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 06:30

La saison des iris dans le sud-est de la France démarre avec un retard très consequent sur une année dite "normale".

A l'occasion de mes trois visites chez mes amis collectionneurs, hybrideurs et surtout très passionnés que j'ai pu effectué depuis lundi, il m'a été possible de confirmer cette réalité.


Plusieurs articles d'ici les prochaines semaines reviendront sur tous ces déplacements régionaux, vous aurez ainsi l'occasion d'en savoir un peu plus sur ces "fous d'iris", plus ou moins connus mais toujours animés de la même passion.


Mais aujourd'hui c'est justement grâce à une de ces visites que j'ai pu rencontré une variété de grand iris jusqu'alors inconnu au bataillon.Et ceci pas plus tard qu'hier matin presque en bout de rangée comme il y en a des dizaines d'autres dans ce lieu magnifique qu'est le hameau de Gerbeaux.

Impossible pour moi de la déterminer, et il m'a bien fallu l'aide de mon ami Bernard Laporte qui grâce à son cahier vert, cahier que l'on peut qualifier de magique tant il regorge de plantes parfois rares et oubliées, m'a dévoilé son nom à rallonge: 'Hubble Space Telescope'.

Mais qui a bien pu pondre une telle originalité? Une fleur presque invisible au milieu de ces congénères, seul un doux farfelu comme moi peut l'apercevoir, tant elle peut rebuter la majorité des clients de Bernard qui ont evidemment bien d'autres specimens bien plus jolis à admirer et à commander.


Aussitôt reviendu (oups revenu, pardonnez ma fatigue) je me jette sur mon PC remis à neuf quelques jours plus tôt par mon beau-frère et tape avec un certain enthousiasme sur le fabuleux site des enregistrements auprès de l'AIS qu'est: www.irisregister.com le nom cité plus haut.


Mes deux principaux intérêts sont le nom de l'hybrideur et surtout les parentés de l'iris. Barbara Wight en est l'heureuse maman, personnellement je ne connais pas grand chose de cette dame, pour ainsi dire rien du tout.

L'année d'enregistrement est 1990, déjà vingt ans, mais encore pas mal même si la fleur est un peu dépassée.

Reste les parents et là nouvelle surprise, des iris arilbreds ont été utilisés pour sa fabrication, en l'occurence deux : 'Dresden gold' Foster 1974 et 'Abu Zabad' Rich 1972. J'avoue être décontenencé car c'est la première fois que je me trouve devant un tel phénomène. Cela est d'autant plus étonnant quand on lit l'intégralité du croisement: 80-130 : ( sdlg X 'Dresden Gold' ) X 'Abu Zabad'

Je ne saurais vous expliquer comment avec si peu de gêne de grand iris et autant d'arilbred on peut en arriver à obtenir un tall bearded aussi net. Mais les probabilités pour que je tombe nez à nez avec cet hurluberlu au beau milieu de 2000 autres cultivars semblaient faible, et pourtant.


Je vous dévoile maintenant sa photo, vous verrez il y a de fortes chance que vous ne l'aimiez pas:

P1000746.JPG

 

Alors vous en pensez quoi ??

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 17:57
Cet hiver je préparais mes hybridations du mois de Mai qui arrive en groupant par séries les variétés en ma possession, tout du moins celles qui m'interessaient particulièrement pour tel ou tel raison.
Evidemment dans mes tableaux j'intégrais les distalatas, les tricolores, tous les iris issus de la série 'Fancy tales' et leurs descendants tel 'Starring', 'Snowed In', pour les plus connus. Mais je reservais également une colonne concernant les descendants de 'Goldkist' que je juge comme un étalon de grande envergure et qui mériteraient bien souvent d'être mélangés à des enfants de 'Chevalier De Malte' (Cayeux 1997) notamment.

Et c'est donc "presque" par hasard que je m'aperçu que 'Brussels' faisait parti de la progéniture de 'Goldkist' (Black 1993). Difficile quand on le regarde de penser un seul instant qu'il puisse être né d'une variété blanche à gorge jaune quand on le voit avec son joli bleu inversé qui a tant fait plaisir à Johnson dans sa superbe pépinière américaine.
Car 'Brussels' est un curieux mélange : 'Crowned Heads' X ('Passion Flower' X 'Goldkist')
Mon premier est déjà un très beau bleu inversé, très connu et réputé, encore très utilisé dans le but d'obtenir des pétales bleus sur des sépales blancs.
Mon second, beaucoup moins connu, un Byers de 1989, est né de trois variétés mythiques : 'Beverly Sills', 'Sky Hooks' et 'Condottière'. Quel apport génétique! du bleu, du rose et de l'éperon. Au final on obtient une variété rose corail avec un bel éperon et de très belle forme, la texture est aussi très réussie. visible ici: http://davesgarden.com/guides/pf/showimage/74594/
Mon troisième est 'Goldkist' que tout le monde connait.

'Brussels' que Tom Johnson a obtenu en 2003 s'avère tirer davantage de 'Crowned Heads' (Keppel 1996) que de ses deux demi-frères mais n'empêche que le potentiel est toujours present et imaginez tout ce qui peut être tenté avec lui. On peut envisager de le mêler à 'Gérard Brière' (Cayeux 2007) pour un détonnant mélange de couleurs mais aussi de retrouver des éperons en lui ajoutant du 'Barbara's Lace' (Sutton 1998), on peut aussi entrevoir un résultat étrange en lui insufflant du 'Casual Elegance' (Aitken 2004) dont l'apport de sa maman 'Electrique' (Blyth 1991) pourrait faire des etincelles.

Evidemment si ça se trouve j'utiliserais cette variété à tout-va sans jamais rien obtenir d'intéressant mais je ne peux m'y résoudre et tenterais, sauf accident, de l'hybrider ce printemps, résultats attendus en 2012.


brussels.jpg
Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 18:12
Vous êtes désespéré de voir votre touffe de 'Mesmerizer' partir en déconfiture car trop délicat? Vous avez envie de mettre une bonne grosse (voir enorme) touche de blanc dans votre collection d'iris? Vous êtes un admiratif des éperons et autres cuillères mais vous pensez quela plupart des iris ont la facheuse tendance à ne pas emettre fidèlement ce genre d'appendice?

J'ai trouvé pour vous une plante de toute beauté et d'une rare vivacité, d'un blanc pur et muni d'un petit éperon present sur chaque fleur. Un rhizome planté en Aout 2010 et c'est dix tiges florales en 2012. Un monstre de vigueur.

'Wings of peace' est surprenant et c'est chez Bernard Laporte que je l'ai découvert, et pourtant dieu sait si les blancs peuvent passer inaperçu au milieu d'une myriade de couleurs beaucoup plus voyantes.
La, près des vignes cinquantenaires qui bordent la petite route menant dans ce coin reculé du sud Ardèche; vous pouvez me croire si je l'ai remarqué c'est qu'il en vaut la chandelle.

Sutton a eu une idée simple et géniale, croiser 'Skating Party' et 'Twice thrilling', le premier est un blanc de qualité irréprochable que tous les passionnés connaissent et possèdent dans leur jardin, le second moins connu est interessant pour ses éperons. Le mixte des deux a donné 'Wings of peace', et la magie de la nature a fait que les qualités des deux parents se sont trouvés amalgamés pour notre plus grand plaisir. Et dire que cette variété a déjà 14 ans! A-t-on fait mieux depuis?

wings-of-peace-1.jpgwings-of-peace.jpg
Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 18:12
Depuis que je cultive mon jardin avec assiduité, et dans l'attente de jours longs et propices au maniement de la binette et du piochon, je trouve les mois de Janvier et Février particulièrement long, presque interminables.
J'en profite pour consulter internet et essayer de découvrir si possible avant les autres , les toutes dernières mises à jour des sites iridophiles, ce qui n'est pas très facile, certains de mes ami(e)s ayant toujours  une longueur d'avance sur les clics de ma souris.
Mais après tout cela n'a aucune importance et ils sont toujours là pour m'en tenir informé, à ce titre je les en remercie vivement.

Et c'est sans transition que je vais aborder le sujet 'Pirate Ahoy', sujet de grande importance s'il en est.
'Pirate Ahoy' est un très bel iris aux coloris très tranché, pétales jaune et sépales rouge bourgogne, rien que pour ça bon nombre d'entre nous en tomberons éperdument amoureux, moi le premier.
Car si cela peut paraitre banal en ces temps d'assortiments de couleurs toujours plus nouvelles et distinctives, il n'en demeure pas moins que 'Pirate Ahoy' possède un avantage supplémentaire par rapport à ces concurrents : sa vitalité.
Si vous plantez un rhizome cet été vous le verrez fleurir sans crainte l'an prochain et je suis persuadé que dès 2012 les pieds seront suffisamment imposants pour que vous puissiez l'utiliser en tant que parent femelle.
Blyth n'est pas réputé pour la vigueur excessive de ces nouveautés mais il reste un ton en dessus par rapport à Ghio notamment. 'Café bleu' ou 'Ask a Lady' en sont de bons exemples, se developpant en de très gros rhizomes plein d'enthousiasme.

Mais revenons à 'Pirate Ahoy' car si son effet est remarquable en massif (chez moi il est planté aux côtés de 'Erratica', effet garanti), il est aussi un étalon de première catégorie, ses parents ayant pour non (entre autre) 'Opposing forces', 'Starring' et 'Snowed in', rien que ça !
Il y a fort à parier qu'il peut être à l'origine de bicolores, distalatas et même amoena d'un autre monde si utilisé avec des souches complémentaires dignes de ce nom.
Pour ma part voici les deux hybridations que j'ai pu effectuer cet été avec succès:
09/03 : PIRATE AHOY X NEW DAY DAWNING
09/28 : ERRATICA X PIRATE AHOY
'New day dawning', original lui aussi, peut contribuer à apporter encore un peu plus d'originalité mais il faut bien avouer que là j'avance à l'aveuglette, cet iris étant dans mon jardin depuis trop peu de temps pour pouvoir le juger efficacement.
Avec 'Erratica' que j'avais déjà présenté dans un précedent article on peut envisager des bicolores et pourquoi pas des self violet, même si ce n'est pas le but recherché, lui même étant descendant de'Romantic Evening' .

Quoi qu'il en soit je vous tiendrais informé des floraisons 2011, on pourra alors voir ce qu'il en est ressorti.


pirate-ahoy-r.jpg'Pirate Ahoy' :(Blyth 2005)
Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 15:44
MER DU SUD , je l'ai découvert lors de la fête de l'iris à Oullins (69) en Mai 2006 au milieu d'un parterre d'autres variétés . Il ma marqué de suite .
Une stature très imposante , des tiges très solides , des fleurs grosses , bien établies et de belle facture . La plante est batie de telle sorte qu'on la remarque de très loin , même si elle se trouve mélangée à d'autre bleus .
La touffe se developpe rapidement et il ne passe pas une année sans qu'elle ne fleurisse pas convenablement .

MER DU SUD est issu du croisement entre DUSKY CHALLENGER et PLEDGE ALLEGIANCE , deux cadors également , et ai signé Richard Cayeux . Enregistré en 1997 on pourrait s'attendre à en découvrir plusieurs enfants , et bien bizarrement non !! Rien "d'homologué" à ce jour . Etonnant car même si MER DU SUD n'a que très peu de pollen ( du moins chez moi ) , il pourrait être employé en tant que parent femelle .
De mon côté j'ai fait un croisement , en 2007 . Il s'agit de MER DU SUD X BON APPETIT ( semis 07/07 ) . Il m'en reste onze plants qui esperons le , fleuriront en 2010 afin que je puisse en juger .

Je vous recommande vivement de vous le procurer car même si vous n'êtes pas fan des bleus vous en tomberez sous le charme illico-presto .

mer-du-sud-r.jpg
Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 13:37
Celui-ci est avec GOLDEN PANTHER l'iris qui doit être planté dans tous les jardins de collectionneur . Arrivé assez largement en tête cette année de la très prestigieuse JOHN WISTER MEDAL , vainqueur en 2005 du concours de Florence , son destin devrait l'emmener aussi haut qu'un iris puisse arriver , à savoir la DYKES MEDAL .
Et pourquoi pas dès l'année prochaine !!!

Paul Black a tout pour plaire , y compris pour ceux qui arrivent à se lasser assez vite des tons bleus pourtant si chers à nombre de passionnés , souvent les plus avertis .
Il est si pur , si net , si profond et sa barbe orange le mets si bien en valeur que rien que pour ça on l'adore .
Mais c'est loin d'être son seul atout car le reste frole aussi la perfection , un branchement en candélabre sur une tige solide qui ne réchigne pas à garder sa stature même par grand vent .
Les fleurs ne sont pas collées ensemble ( comme on le voit parfois sur certaines variétés )  , elles restent bien visibles et gardent ce si joli bleu aussi longtemps que la fleur puisse rester éclose .
Sa vigueur est très bonne également comme chez beaucoup de bleus me direz-vous !!

Né en 2002 des doigts de fée de Tom Johnson cette merveille est le fruit d'un judicieux croisement entre TON JOHNSON ( justement ) et STAR FLEET , variété très peu connu en Europe ( Keppel 1992 ) descendant après multiples essais de BABBLING BROOK lui même vedette de son époque  .

L'on peut dire aujourd'hui que Tom Johnson a fait un merveilleux cadeau à son ami en lui dédiant ce cultivar , il ne pouvait pas réver plus bel hommage et il faut bien l'avouer ce n'est que mérité car le duo que forme les deux hommes est de grande classe et lors de ces dernières années ce n'est pas par hasard que ces deux génies raflent tous sur leur passage .

Alors ami(e)s collectionneurs(euses) dépéchez vous en 2010 de vous le procurer , vous en serez les premiers ravis .

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article