Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 13:32

C'est ainsi que le bal 2014 des prétendants au titre de l'iris qui a marqué mes esprits s'ouvre.

 

Je démarre aujourd'hui avec un semis que j'avais déjà pu remarquer l'année précédente et qui a confirmé mes espoirs en Mai dernier.

 

Sans être parfait 10/65/E possède cependant quelques atouts charme comme un coloris surprenant, presque déroutant, en tout cas assez peu conventionnel. Ainsi en voici la description que j'ai pu en faire sur mon carnet de note lors de sa floraison:

Je me cite " branche avec 5 à 6 fleurs (je tiens à préciser qu'il n'avait qu'une tige florale et comme tous mes 2010 bien tassé contre ses confrères), pétales crême à bande centrale fuschia, sépales lie de vin à framboise à bordure crême et raie médiane au centre du sépale. Branchement à revoir, pétales qui s'ouvrent un peu (pas évident sur la photo), texture de fleur moyenne" fermer la parenthèse !

 

Vous l'aurez déjà compris, je n'ai pas été tendre avec notre hôte, mais si l'on ne note pas toutes les caractéristiques d'un iris au moment venu alors il devient très difficile de le juger ultérieurement.  Je préfère le "casser" un peu (pour moi être réaliste) et revenir parfois sur mes dires une fois le bébé bien bichonné.

 

Reste que cette fleur est original, que le branchement est correct mais manquant de fleurs et qu'il ne sera surement jamais introduit mais qu'il sera conservé pour hybridation comme je peux le faire avec une majorité de mes créations. Et puis si demande il y a, il sera peut-être aussi amené à voyager vers d'autres jardins de passionnés, mais ça ce n'est pas pour tout de suite.

 

Pour conclure je vous offre quelques photos et vous indique sa parenté : 'Rogue Trader' X 'Bel Avenir'. A noter que dans ce semis 'Bel Avenir' n'a pas apporté ses caractéristiques florales, ainsi n'ai-je pas trouver de fleurs au coloris ressemblant à mon chouchou de chez Cayeux. Il eut été préférable d'ailleurs de tenter le croisement à l'opposé afin de garder le branchement de 'Bel Avenir' mais ceci est un autre débat car vous le verrez dans mes prochains articles j'aurais certainement perdu d'autres caractéristiques recherchés.

 

Voici les photos :

 

011.JPG

 

012.JPG

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 18:21

2012, le printemps de cette année là restera comme étant l'un des plus humide depuis bien longtemps y compris sur les terres très sableuses du nord Ardèche. Plus que l'humidité, c'est surtout la répétition des journées pluvieuses qui restera le problème numéro 1 concernant l'hybridation.

Malgré ce phénomène il 'en demeure pas moins que mon taux de réussite avoisine les 45% ce qui en soit est très correct au vu de ces conditions météorologiques.

Surtout, les croisements réussis, peu nombreux certes, sont surtout des croisements aux tendances actuelles, à savoir des fleurs originales et sortant de l'ordinaire, donc des plicatas et des bicolores   en priorité.

 

En voici la liste :

- 12/7 : "Jazz Band" X "Hysteria", il eut été plus intelligent de ma part de procéder à cette hybridation dans l'autre sens, la mère apportant principalement le branchement et le père la qualité de la fleur. Hors chez moi, en tout cas, "Jazz Band" n'est absolument pas vigoureux mais surtout son branchement est médiocre. ALors l'on pourrait en conclure que ceci ne devrait pas donner grand chose si ce n'est des fleurs originales et novatrices qui seront, pourquoi pas, précurseurs d'autres croisements.

- 12/9 : "Downtown Man" X ""Barbara's Lace" : Surement le semis sur lequel j'ai le plus d'espoir de réussite, "Barbara's Lace" m'ayant apporté déjà satisfaction, cette plante apportant des fleurs très moderne, très frisées, sur un branchement très bon. Quand à "Downtown Man", quelle plante ! Une merveille que j'adore tout simplement.

- 12/15 : "semis Cancade 06/32/K" X "semis Cancade 09/20/L" : mon premier est une plante de grande vigueur et de grande taille dont "Starship Enterprise" est un des parents, mon second est une découverte 2012, l'iris le plus frisé de l'intégralité de mes semis, issu du croisement entre "Decadence" et "Racing At Randwick" dont voici une photo :

111.JPG 

- 12/22 : "Fancy A Flutter" X "Montmartre" : un plicata par un luminata, le premier pousse sans souci, aucun, fleurit très abondamment, le second plus délicat mais à la fleur de rêve. Suspense garanti pour le résultat

- 12/29 : "Goldkist" X "Bel Avenir" : "Bal Avenir" fait parti des iris que tout un chacun devrait cultiver, je suis touché par ses couleurs et surtout son branchement proche de l'excellence, il m'a déjç donné de bons résultats en hybridation, j'espère qu'il comblera le principal problème de "Goldkist" > ses petites fleurs.

- 12/19 : "Fancy A Flutter" X ""semis Cancade 10/21/AB" si mon premier à déjà été présenté mon second m'a plu de part sa couleur que je ne retrouve pas assez dans les créations modernes. Puisqu'une image vaut plus qu'un long discours, le voici :

145.JPG

La forme de sa fleur est dénuée d'intérêt me direz-vous mais je ne sais pas pourquoi cet iris m'a touché et je crois en son potentiel pour la suite. Né de "Erratica" X "Rogue Trader"

 

Voilà terminé ce premier acte de mes hybridations 2012, la suite viendra prochainement.153.JPG

en cadeau une photo de cet iris qui me plait beaucoup :

semis Cancade 10/48/C : "Bel Avenir" X "Torrent De Soleil".

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 08:23

Cette année a été riche en pluie et en temps maussade avec pas mal de vent et de fraicheur au programme. Je constate sur le forum de la SFIB que ce temps aurait nuie à notre merveilleuse passion qu'est l'hybridation.

Je reconnais que je ne suis pas de ceux dont le taux de réussite est le plus élevé, loin de là et qu'en règle générale je tourne autour des 35 à 40 % de croisements réussis, rarement moins et rarement plus.

Cette année j'ai noté precisemment le temps qu'il a fait pendant le croisement mais aussi dans les 48h qui ont suivis. Rares sont ceux effectués avec une certaine fraicheur et un bon vent du nord mais beaucoup ont eu lieu avec un temps lourd et orageux, certains avec une pluie tombée quelques heures après le croisement.

 

Les résultats tombent petit à petit, les dernières tentatives ayant eu lieu le 6 juin dernier, il est encore tôt pour donner des chiffres très précis de taux de réussite. Mais globalement il sera toujours compris entre 35 et 40% soit la même chose que les années précedentes.

Le plus étonnant réside dans le fait qu'une pluie tombée dans les 24 heures après l'hybridation n'a pas l'air de géner outre mesure l'opération et peut-être plus étonnant encore, croiser par temps chaud et orageux semble aussi positif, mon taux de réussite étant le plus élevé lors d'une météo de ce type plutôt que lors d'un temps magnifique mais frisquet.

 

J'en déduis que plus important que la météo du jour c'est surtout la qualité du pollen et des parents choisis qui compte. Comme chez les êtres humains, mais là il faudrait se pencher scientifiquement sur la question, le taux de fécondité de certains cultivars pourrait être très faible voir nul pour certains d'entre eux, certains dans un sens (en tant que mère par exemple), certains dans un autre sens, voir dans les deux sens. Ce constat qui m'est très personnel m'est tiré de mes 10 années d'hybridations et chaque année je m'en persuade un peu plus utilisant parfois des variétés identiques depuis 4 ou 5 années, certaines sans succès.

Ainsi pollen il peut y avoir sur un  iris sans toutefois que cet iris puisse faire office de père prolifique, sur ce point j'attends le retour de votre expérience, pour soutenir ou contrecarrer cette hypothèse.

 

Voilà pour finir avec cet article, je reviendrais vers vous pour affiner mes dires dès que possible et en attendant vos commentaires avec intérêt. En attendant quelques photos d'iris :

 

107.JPG "Fancy tales" (Shoop 1980)

 

207.JPG "Torrent De Soleil" (Cancade 2011)

 

199-copie-1.JPG semis 06/25/L : "Silverado" X "Starring"

 

106.JPG "Florence Dayton" (De La Motte 2000)

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 18:59

Voici le semis qui a compté le plus pour moi en 2011 et qu'il me tarde le plus de revoir en 2012. Que celui-ci arbore une belle posture et une qualité de plante suffisante et alors là je puis dire que je serais le plus heureux des hybrideurs.

Non pas que cet iris là soit un aboutissement ou une fin en soi (très loin de là) mais je crois que je pourrais dire que j'ai obtenu un iris qui tient ma foi la route et qui peut être prêt a explorer d'autres jardins que le mien.

 

La fleur est magnifique comme l'est sa maman 'Barbara's lace' et on retrouve ces si jolies frou-frou qui caractérisent sans conteste cette originale variété que ma fait découvrir Bernard laporte en 2008. Pour moi 'Barbara's Lace' est le plus joli des rostrata et je ne comprends toujours pas pourquoi ce filon a été si brillamment écarté. Peut-être que j'ai eu un coup de chance tout simplement. Toujours est-il que je suis satisfait de mon essai et que je compte bien allé l'aplatir entre les poteaux.

 

Le papa du bébé en question est un iris réçent bien connu des collectionneurs, un Blyth que j'aime bien aussi et dont surtout je crois fort en son potentiel génétique. Cet iris se nomme 'Puff The Magic' et s'il m'a donné satisfécit sur ce croisement ma aussi étonné dans le mauvais sens à d'autres reprises dont un mélange avec du 'Chevalier De Malte' pourtant très enclin aux bébés pur-sang mais qui pour le coup a tourné à l'échec.

 

Reste a voir si ce coup de coeur 2011 sera encore celui de 2012. Rien n'étant moins sur au vu des étonnants revirements de situation qu'il m'a été donné de voir par le passé, de beaux semis en année 1 se transformant en bien banal iris en année 2. Et oui il faut bien faire attention les surprises peuvent être belles et inversement.

 

Voici sa photo :

 

E--1-.JPG 

 

E--2-.JPG

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 18:29

Pour me faire pardonner d'une trop longue absence entre deux articles et vous sachant gourmand de découvrir de nouveaux iris issus de mes croisements, je vous offre en ce lundi 12 Septembre un nouveau bébé qui devrait vous faire plaisir.

Un enfant de 'In Living Color' et 'Snowed In' deux iris aux couleurs chatoyantes mais complètement differentes, à savoir du jaune tiède et du violet délavé pour le premier et du blanc et du bleu nuit pour le deuxième.

Le premier m'a toujours plu car l'on ne trouve que peu d'iris présentant ces teintes qui plus est accompagnées de telles qualités culturales, il se propage a la vitesse grand V chez moi et en vient même par endroit à surplomber le chiendent pourtant connu pour sa propagation au long cours.

Le second, tout autre, n'est que peu vigoureux ici et il n'est pas courant de le voir fleurir, il souffre comme 'Starring' d'une mauvaise adaptation à mon sol peut-être trop sableux a son gôut. Malgré tout il rattrape ce gros défaut par des fleurs d'une beauté indiscutable et qui frappent à l'oeil sans avoir à se pencher dessus.

 

Il ma semblé évident en 2008 de procéder au mariage des deux protagonistes et j'avoue avoir eu hâte de voir ce que pouvait donner un tel mariage de couleur, surtout connaissant leur héritage génétique qui peut tout laisser entrevoir.

 

Comme prévu j'ai eu des résultats très divers mais pour être franc seuls deux ou trois furent retenus et seul l'un d'entre eux me fit vibrer de tous mes sens. Et si je ne vous en parle qu'aujourd'hui c'est que l'animal na pas fleuri en 2010 et ce n'est que cette année que j'ai pu gouter a sa superbe floraison.

 

L'iris présente des pétales d'un vrai jaune, un peu comme 'Andalou' voir plus jaune encore, un bien plus joli jaune que sa maman et même digne des plus beaux self de cette couleur. Les sépales eux, sont bourgogne mais de loin nous laissent penser qu'il s'agit de marron très foncé et même en y regardant de plus près l'on est hésitant à trancher vraiment entre ces deux coloris. Le tout sur des ondulations très virevoltantes et une structure très épaisse, bref une fleur très moderne pleine de joie et tonique comme on en voit sur les catalogues.

La plante est très saine, ne présente aucune maladie et se developpe comme sa maman, c'est à dire a vive allure et sans sourciller. Les rhizomes sont gros voir très gros et sont sains eux aussi.

 

Reste deux bémols, il en faut bien  : le branchement et le nombre de boutons. Sur des tiges certes très solides et pas très hautes on ne trouve que peu de fleurs, cinq ou six maximum et surtout un peu trop collés entre elles et ça ce n'est pas ce que l'on préfère aux iris. Ceci dit c'est le cas de nombreux iris que l'on obtient surtout si l'on utilise des variétés recentes et peut-être faudra-t-il passer outre et espérer, pourquoi pas un jour son enregistrement. A moins que, son frère 08/58/W dont la fleur ressemblante mais aux couleurs moins belles (le jaune est notamment moins vif, plus terne)  ne lui soit préféré car lui possède des tiges plus jolies et un branchement très correct. Mais c'est peu probable car 08/58/X est vraiment un beau bébé et flashe de très très loin.

 

Voici deux clichés de 08/58/X :

X--3--copie-1.JPG

 

X--5-.JPG

 

Une nouvelle fois, à vous de me dire ce que vous en pensez.

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 17:20

Après un long intermède de vacances et avant d'entamer un long projet immobilier me voici aujourd'hui prêt à vous parler du semis 09/12/J, un enfant qui a retenu toute mon attention et qui si je puis dire, a été préselectionné parmi d'autres pour ses qualités florales.

Bien sur il ne s'agit comme toujours que d'une première approche, cet iris étant issu d'un croisement de 2009. Mais d'ores et déjà on peut dire qu'il m'emmène dans une direction ou je tiens a aller (parmi d'autres il est vrai), des distalatas vigoureux et très fournis en boutons, chose encore rare de nos jours malgré les très gros progrès faits en ce sens.

Celui-ci est de couleur moderne, il ressemble enormément à la grande nouveauté 2010 de chez Mid-America 'Stir It Up' dont vous trouverez une photo sur leur site internet. D'ailleurs si on prend la peine de mettre côte à côte une photo de 'Stir It Up' et une du semis 09/12/J il faut reconnaitre qu'il est difficile de faire la difference. Les deux seuls détails qui permettent de les départager est une bordure très fine jaune qui n'apparait pas sur le bas des sépales de mon semis contrairement a la variété de Johnson ainsi qu'un ligne verticale très peu visible qui coupe la sépale en son milieu et divise la partie bleuté en deux sur 09/12/J, alors que pour 'Stir It Up' le bleu des sépales reste bien uni.

Seul donc sur photo et je précise bien sur photo, ces deux petits détails les differencient. Autant dire que pour avoir étudier ce semis autant que possible ce printemps je peux dire que d'un point de vue esthétique il est réussi.

Pour le reste je ne peux m'aventurer a en dire beaucoup plus, la plante en première année semble solide, dépourvue de maladie du feuillage et autres pourritures des rhizomes. Se prononcer sur le nombre de boutons a cette étape là serait très hasardeux, je dirais même aléatoire, car il faut être conscient qu'un branchement et surtout un nombre de boutons ne peut être définitif avant la deuxième voir troisième année.

 

Revenons encore un instant avec ma comparaison 'Stir It Up' '09/12/J' car si les deux iris se ressemblent comme deux gouttes d'eau il n'en demeure pas moins que les croisements effectués pour arriver a ce résultat sont differents, d'ailleurs pour le mien je ne m'attendais pas a obtenir ce type de coloris dans mes bébés, comme quoi quand on cherche a atteindre son but il ne faut pas avoir peur a légèrement détourner sa façon d'analyser et surtout sa façon d'hybrider.

En effet 'Stir It Up' est un  croisement entre deux distalatas directs à savoir 'Quandary' et 'Wild Angel', deux parents de grande qualité et qui donnent souvent de bons résultats. Le résultat obtenu parait logique finalement.

De mon côté j'ai utilisé 'Astrobubbles' et 'New Day Dawning' pour, donc, obtenir un résultat graphiquement très semblable. Hors nous pourrions penser dans cette analyse rapide qu'aucun des deux parents cités ne puisse laisser présager d'une quelconque trace de distalata dans les enfants induits.

Mais a y regarder de plus près nous pouvons lire et comprendre que 'New Day Dawning' est issu entre autres d'une variété nommée 'Ocelot' qui elle même descend du non moins mondialement connu et sublime 'Romantic Evening' et enfin de 'Fancy Tales' et 'Tupelo Honey'. Autrement dit nous retrouvons bien ici des traces de distalata. 'Fancy Tales' étant le dénominateur commun de tous ces iris aux couleurs que j'aime tant.

 

Il est interessant dans ce cas précis de comprendre combien la généalogie des iris est précieuse mais combien la chance a également un rôle a jouer, de comprendre aussi combien une souche peut jouer un rôle crucial surtout lorsque un créateur d'iris a un but bien précis.

 

Bon je parle je parle mais sans doute aimeriez-vous bien voir cet iris dont je détaille l'analyse depuis tout à l'heure, alors le voici, en chair et en os :

 

J--1-.JPG

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 11:23

Une fois n'est pas coutume, c'est un bleu qui a retenu toute mon attention dans un de mes semis 2008.

Bizarrement l'année dernière je ne l'avais pas retenu dans mes iris favori et aujourd'hui il fait parti de mes enfant préféré, comme quoi un jugement ne peut se faire que sur des plantes bien maitrisés et très bien implantées.

Je ne suis pas au départ un fanatique de cette couleur, il est assez rare que je m'essaie à croiser des bleus ensemble car je pense qu'il devient difficile pour un amateur d'obtenir de belles nouveautés dans ce domaine.

D'ailleurs celui-ci n'est pas issu de bleu à proprement parlé, ces parents étant 'Sajakeda', la maman, un bleu très léger presque métallique et 'Gaze' un iris de Blyth aux sépales bleus et aux pétales presque blanc, laiteux plus exactement.

 

'Sajakeda' (Grosvenor 2005) ('Second Option' X 'Reap The Rewards'):

sajakeda.jpg

 

'Gaze' (Blyth 2005):

gaze-2.jpg

 

A noter la gorge jaunâtre de 'Gaze' que j'ai pu reproduire chez quelques-uns de ces enfants sans toutefois en tirer une vraie fantaisie décorative.

 

Et maintenant voici 08/02/P :

P--1-.JPG

P--3-.JPG

 

Pas trop mal non ?

Le bleu des sépales est tout aussi joli que chez 'Gaze' , sur ce cultivar-ci on a perdu la fameuse gorge jaune mais cela lui va tout aussi bien, c'est un vrai bleu deux tons très élancé, d'une très bonne vigueur comme peut l'être sa maman 'Sajakeda' et qui devrait plaire aux fans de ce type d'iris.

Pour info les photos ne sont pas du tout retouchées, je dis ça car sur la dernière on a l'impression que j'ai collé deux fleurs l'une au dessus de l'autre hors il n'en est rien, c'est l'angle de prise de vue qui fait ça.

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 08:13

Les jaunes chez moi ne sont pas légion, ils se comptent presque sur les doigts d'une seule main. Et quand je parle de jaune ce n'est pas uniquement de jaune unicolore mais bien d'un ensemble de jaunes, qu'ils soient sous forme plicata ou autre.

Je ne parle pas bien sûr des iris à pétales jaunes et sépales d'une autre couleur, soit des bicolores car là nous changeons vraiment de ton.

 

Pourtant un des premier iris que j'ai pu planter dans mon jardin en 1998 se nomme 'Joyce Terry' (Mulhestein 1974), un bel iris aux pétales jaunes et sépales blanc bordé de jaune. A l'époque cet iris je le trouvais très beau et il faisait la joie des visiteurs du jardin qui n'en voyaient pas d'aussi joli dans les environs, seuls quelques très vieux jaunes un peu délavés pouvaient se voir ici ou là dans d'anciens jardins de curé ou quelques bords de route mal entretenus.

'Joyce Terry' allait rester un bon moment seul jaune ou presque avant que d'autres ne le rejoigne plus tardivement comme le brillant 'Tuscan Villa' que j'admire particulièrement ou plus recemment acquis 'Amarillo Frills' un jaune vif de grande valeur qui ne saurait être absent d'une bonne collection de jaune.

 

Entre temps j'ai eu l'occasion de croiser 'Joyce Terry' avec un superbe amoena jaune soit 'Aura Light' de Barry Blyth. Ce fût dans mes premiers semis un peu près digne de ce nom en 2005 et un des rares debout encore aujourd'hui si on excepte la trilogie des 05/12/D (sûrement jamais enregistré) , C (qui se remet tout doucement des attaques de taupin de 2009), et enfin G que j'ai eu la joie d'enregistrer l'an passé sous le nom de 'Gourmandise D'Ardèche).

Le semis en question jaune est nommé 05/08/G et il a frisé plusieurs fois la correctionnelle car disposé sous des pêchers il n'était guère mis en valeur et il n'était pas non plus très évident de trier les iris plantés ainsi en rond ! De plus d'autres plantes m'attiraient l'intention surtout par rapport à leur couleur (point n°1 pour moi à ce moment là) et celui-ci même si je l'avais repéré pour être déplacé et multplié ne faisait pas parti de mes chouchous.

 

Malgré tout après quelques années de culture je peux en tirer un intérêt certain, cet iris hâtif (ça c'est un peu dommage), un des premier à fleurir est d'une forme correcte, la couleur est belle et attire l'oeil de loin sans être "flashy", on reste dans du traditionnel mais toujours élégant. Le branchement est particulièrement bon et les boutons sont bien répartis ce qui donne à la plante une belle allure et surtout lui confère une floraison de longue durée, plusieurs semaines cette année malgré le déficit en eau connu et la floraison rapide de l'ensemble de la collection.

Pour ne rien gâcher cette variété est saine et suffisamment vigoureuse.

 

L'an prochain, je devrait la voir fleurir de manière à pouvoir conclure définitivement si oui ou non elle est enregistrable, en attendant voici des photos de ce bébé:

 

G--2-.JPG

semis 05/08/G

 

G--4-.JPG

dommage que j'ai un peu raté cette photo, le soleil y tape un peu trop fort mais on voit bien le branchement presque parfait de cette variété.

 

 

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 07:07

Il est des iris qui sont employés à tour de bras par des géniteurs désireux comme moi d'obtenir le MEILLEUR. Dans les années quatre-vingt ça été le cas par exemple, mais l'on pourrait en citer tant, de 'Condottière' dont on sait aujourd'hui qu'il a été un tournant dans certaines recherches sur les bleus notamment.

 

A chaque époque il y eut des variétés, qui restèrent ainsi gravées dans le marbre. En deux mille quatre ce fût au tour de 'Decadence' de secouer les hybrideurs du monde entier.

On remarqua d'emblée cette particularité qu'il avait et a toujours d'ailleurs, ces frisottis incomparables et imposants sur une plante qui l'est tout autant, avec de plus une fleur bien structurée et d'épaisseur très correcte. Blyth ne s'y trompa pas et compris immédiatement qu'il tenait un "héros" des temps modernes qui allait  engendrer non pas un virage dans l'évolution de l'iris, de tous temps les croisements ayant eu pour but d'améliorer justement ces courbures aux extrémités des fleurs mais une VRAI et IMPORTANTE avancée dans ce domaine.

 

Pari gagné, tout le monde voulu acquérir au plus vite le bijou, j'eût la chance que Barry me l'offrit avant même que celle-cit fût introduite à son catalogue. Quelle pied !!!

 

Aujourd'hui 'Decadence' est surement le cultivar le plus utilisé en hybridation et nombre de croisements apparaissent, tant au niveau des professionnels que des particuliers, avec souvent de bons résultats et de belles surprises.

 

C'est légitimement qu'en deux mille sept j'ai tenté le croisement 'Jurassik Park' X 'Decadence'. Le premier ayant pour intérêt un très bon developpement de la plante et une floraison chaque année renouvellée mais avec un défaut : une couleur pas très lumineuse. Le jaune des pétales ne brillant pas par sa luminosité si je puis dire.

 

Avec bonheur j'ai découvert en deux mille dix que deux bébés issus de ce semis présentaient des aptitudes suffisamment marquantes pour être répertoriés et multipliés à plus grande echelle. Les deux frères sont differents mais chacun mérite une attention particulière et vous allez pouvoir comparer un des deux avec sa maman 'Jurassik Park', ce qui permettra de mieux appréhender ce dont je parlais plus haut, à savoir le manque de luminosité des pétales.

 

Tout d'abord voici 07/12/G, que l'on peux qualifier de BEST SEEDLING 2007, soit en français meilleur semis de l'année 2007 :

G--1-.JPG

sept fleurs sur une tige de 92 cm de hauteur, fortes ondulations, assez bon branchement sans être au top. Pétales jaunes, sépales violets presque rougeâtres s'éclaircissant près des bordures. barbe brune peu visible.

 

vue differente :

G--3-.JPG

pas mal non ???

 

Un vrai régal pour les yeux, j'adore.

 

Et voila son frère different mais qui est loin d'être vilain, il est même très encourageant :

K--4-.JPG

il s'agit là de 07/12/K , une fleur au coloris étonnant et rare, les pétales sont jaunes et les sépales jaune ocre avec une raie médiane violette, la barbe y est ici jaune.

six fleurs sur une tige de 77 cm de hauteur très bien proportionnée.

 

Sur la photo suivant on peut comparer 'Jurassik Park' et ce semis :

K--2-.JPG

 

Il est clair et net que le jaune des pétales de 'Jurassik Park' (à gauche sur la photo) est largement amélioré, d'ailleurs est-ce que l'on pouvait parler de jaune ?? La fleur parait tout aussi belle et de même gabarit. La barbe à gagnée aussi en intensité et en visibilité. On peut donc considérer 07/12/K comme une avancée, ce qui est à mon niveau déjà fort encourageant.

 

Pour les deux, 2010 a été une année de multiplication et de developpement, 2011 sera encore une année de transition, certainement que les pieds vont grossir mais on pourra vraiment juger de manière globale la plante en 2013. D'ici là les plants auront eu le temps de s'implanter et de devenir de vrais adultes plein d'energie.

Entre temps peut-être que quelques rhizomes auront rejoint des collectionneurs de Rhône-Alpes qui pourront eux aussi les multiplier et les juger de leur côté.

 

Et vous qu'en pensez-vous ??? N'hésitez pas à m'écrire.

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 09:36

Bonne et heureuse année à toutes mes lectrices et tous mes lecteurs. Que celle-ci soit celle du bonheur et de la joie et qu'elle vous garnisse de jolies fleurs et de belles plantes.

 

Aujourd'hui nouveau "bébé" présenté, en l'occurrence 07/33/A. J'attendais enormement de ce semis 07/33 car j'avais je le pense, un gros potentiel pour de grosses fleurs  bien voyantes et tricolores (voir plus).

Je ne me suis pas trompé même si tout n'a pas été bon loin de là !

Au final j'en ai retenu trois, le premier vous est présenté dans cet article. C'est certainement celui au coloris le plus réussi et le plus abouti. Les autres étant très beau aussi mais un peu moins fignolé.

Issu de 'Starship Enterprise' X 'Undercurrent' vous comprenez mieux pourquoi j'attendais des fleurs multicolores. Dire que ces deux parents sont mes iris préféré serait un peu exagéré mais ce n'est pas très loin de la vérité. Le plus gros reproche fait à 'Starship Enterprise' est justement que ces fleurs sont un peu grosse et qu'elles ne garnissent pas assez la tige, on ne peut pas dire que sa floraison soit epoustouflante mais une chose est sure, sa fleur est magnifique et reste un must dans sa catégorie.

'Undercurrent' lui est un iris que j'adore, je le comparerais à 'Chevalier De Malte' avec quelques differences. Je trouve 'Chevalier De Malte' plus juste niveau intonation des couleurs, en revanche je trouve la fleur de 'Undercurrent' plus en adéquation avec ce que l'on attends d'une fleur d'iris. Toujours est-il que ces deux plantes sont des bijoux et restent très précieuses en hybridation.

 

Vous me direz que j'ai tout prévu et que je prévois une floraison à large spectre de tons chauds (orange, rouge, rose foncés, etc ...) mélés eventuellement de blanc et d'une pointe de jaune. Au vu des parents on peut naturellement le croire.

Et bien comme très souvent il y a des surprises dont 07/33/A qui a refusé les tons chauds et opté pour le froid très vif avec un joli bleu foncé très voyant.

En analysant de plus près il est facile de comprendre que ce n'est pas surprenant d'avoir obtenu du bleu car si l'on jette un oeil aux parents de 'Undercurrent' on y aperçoit un certain 'Prince George' qui est tout sauf rouge ou orange mais d'un très beau bleu. Et que dire de son grand-père 'Condottière' un frenchy bleu pur et sans bavure.

De l'autre côté 'Starship Enterprise' possède une ascendance si complexe qu'il faudrait une journée pour arriver à tout analyser mais il n'est pas impossible qu'il ait du sang froid dans ses veines au vu des nombreuses souches utilisées par SChreiner.

 

Peu importe finalement, ce qui compte c'est que le résultat obtenu soit correct. Mon bonheur serait total si la plante était parfaite, hors nous en sommes loin. Peu de fleurs sur la tige (pas suffisamment) et des fleurs un poil trop grosses qui ont tendance par le fort vent du nord qui souffle ici à vouloir tout coucher par terre.  Cet iris n'en demeure pas moins un très beau cultivar et je l'ai conservé fièrement dans mon jardin en attendant de le revoir fleurir et de le croiser à un iris plus florifère et aux fleurs moins imposantes style 'Conjuration' ou autres.

 

En voici une photo (07/33/A) :

A--1-.JPG

 

sa maman 'Starship Enterprise' :

starship-enterprise--4-.JPG

 

son papa 'Undercurrent' :

undercurrent-1.jpg

 

A bientôt pour la presentation de son frère


Repost 0
Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article