Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 19:28

La saison des iris ayant commencé depuis quelques semaines déjà voici quelques nouvelles du jardin et des floraisons en cours.

L'année 2012 est très particulière ici dans le nord Ardèche, pas plus tard que le 17 Mai jour de l'ascension il gelait et certaines plantes annuelles ont alors trépassées ce qui est rarissime à cette époque de l'année.

Cet évènement faisait suite à des alternances de vagues chaudes mais courtes en durée et de vagues fraiches voir froides plus longues et souvent accompagnées de pluie plutôt conséquentes.

Ainsi la floraison iris a-t-elle débutée légèrement en retard par rapport à une année dite traiditonnelle.

Ceci entraine des plantes parfois malades , d'autant plus qu'elles sont serrées entre elles et dans un sol peu drainant et retenant mieux l'humidité. Il est curieux à ce sujet de constater que des iris envahis par l'herbe sont beaucoup moins malades que des iris bien entretenus et dont l'herbe est arrachée systématiquement. Sans doute la mauvaise herbe joue-t-elle le rôle de déshumidificateur naturel.

 

Le vent a fait aussi quelques dégâts somme toute mineurs et c'est la aussi plus une conjugaison de vent et pluie qui a engendré des tiges couchées au sol ( tiges qui servent ainsi a composer de beaux bouquets). D'une manière générale les branchements sont mauvais cette année et le nombre de fleurs par tige est médiocre ce qui induira une période de floraison plus courte, je l'ai constaté sur quantité de cultivars habituellement très florifère et dont le nombre de boutons a presque été divisé par deux. En revanche la taille des fleurs est tout à fait normale.

 

Dans de telles conditions difficile d'hybrider, il s'agit de trouver une fenêtre météo qui le permette et à ce jour ce n'est que cinq tentatives que j'ai pu effectuer dont deux aujourd'hui avec un temps instable et des fleurs délavées sans grand pollen viable.

 

De plus j'ai sans doute opérer la plus grande opération de déménagement d'iris en plein mois d'Avril (période peu propice aux divisions et transplantations) et je constate pour l'instant des tiges plus petites dont la floraison est retardée sur des plantes plus maigrichonnes. Je vous tiendrais au courant des résultats finaux l'an prochain en été car ce ne sera vraiment qu'à ce moment là qu'on pourra tirer un bilan définitif de l'opération.

 

Côté découvertes et bien evidemment ce sont mes semis qui me tardent le plus de découvrir et j'avoue sans tout dévoiler que certaines nouveautés me plaisent et que certains semis 2009 ( pas tous) confirment leur capacités à m'emerveiller et ce à mi-parcours de floraison.

Je constate une fois de plus que faire des choix, et là beaucoup de mes amis hybrideurs se reconnaitront, est terrible mais qu'il en va de la bonne tenue d'une iriseraie.

Je classe désormais mes iris en plusieurs parties:

1/ les couleurs originales, ceux dont on peut tirer parti pour divers croisements mais qui souffrent d'un branchement minable, d'un developpement d'orchidée miniature ou autre avaries. Ceux là peuvent être conservés à titre personnel afin de les réhybrider et d'améliorer les nombreux défauts.

2/ à contrario les branchements de rêve mais aux couleurs tragiques, eux aussi sont propriété de leur jardinier mais ne méritent pas la destruction étant donné le peu de variétés dignes de ce nom en matière de rbanchement.

3/ les variétés à concours, celles qui possèdent une très belle couleur, un branchement magnifique et qui poussent super bien (je résume) Celles là sont enregistrables et méritent d'être partagées même si on a déjà vu cette couleur quelque part ou si la fleur n'est pas un monstre de 20 cm sur 20 cm .

4/ les variétés hors concours si je puis dire. On pourrait les nommer "variété commerciale" ou "variété tendance". La grosse fleur bien ondulée qui va séduire les amoureux des nouveautés. On leur pardonne quelques défauts de jeunesse quand on voit la capacité qu'elles ont à nous faire réver. Elles méritent à mon sens d'être enregistrés car ce sont des outils pour avancer et rechercher sans cesse la nouveauté.

 

Je crois avoir obtenu les quatre en quantité evidemment bien differente. Une sorte de pot-pourri que je conserve avec amour dans mon jardin et que je me ferais plaisir de partager avec vous.

 

En attendant voici une photo d'un semis à moi:

 

008.JPG

 

Celui là sera conservé car c'est seulement deuxième année de floraison.

 

A bientôt

Partager cet article

Repost 0
Published by ulysse07100 - dans actualités
commenter cet article

commentaires