Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 17:25

La floraison 2015 est à son paroxysme mais sans plus attendre il est temps d'en tirer un bilan il est vrai bien peu flatteur.

Côté nouveautés bien peu des iris plantés en 2014 ont fleuri. Seul l'échange avec Anton Mego a été une presque totale réussite. Des iris qui se sont bien développés, qui ont bien fleuris, le seul bémol étant une tige ou deux cassées soit par le vent, soit pas mon chien !

Pour d'autres achetés ou échangés les raisons du fiasco sont multiples. Certains ont été très sérieusement endommagés par mon chien (encore lui), d'autres ont été plantés dans de la terre sur laquelle j'ai saupoudré un sable gris de construction, ceci en prolongement d'un massif d'opuntia (qui lui est une parfaite réussite). Ce sable ne semble pas réellement convenir aux iris, il faudra que j'en tire certaines conclusions.

Côté créations, j'ai décidé à l'automne dernier étant donné que je ne suis qu'un amateur de passer une grande partie de mes semis de 2010 et antérieurs au glyphosate pour deux raisons :

1/ l'herbe, graminées et autres avaient sérieusement envahies mes massifs et il me devenait presque impossible d'entretenir seul ce terrain sans l'aide de puissants intrants chimiques.

2/ Ma sélection étant opéré sur ces massifs le risque de perdre quelques plantes ne m'effrayait pas plus que ça.

Je publierais dans un prochain article les conclusions sur l'utilisation du glyphosate sur l'iris, ceci à mon échelle.

Enfin deux autres soucis dont l'un majeur ont perturbé la floraison des derniers iris :

1/ la présence en très grande quantité de gastéropodes en tous genres. Il m'est arrivé par le passé de constater quelques dégâts sur les feuilles de ces animaux rampeurs mais là ce fût une demi catastrophe. Par endroit j'estime à 80% de perte de tiges florales liées aux escargots et autres limaces. La encore je suis entré en lutte physico-chimique mais la guerre était déclarée depuis bien trop longtemps et sans doute ai-je sous-estimé le risque que pouvaient poser ces petites bestioles. Il faudra la aussi en tirer de nombreuses conclusions et chercher d'ici 2016 à contrecarrer leur plan d'attaque.

2/ Le vent. Tel 2014 le vent a et est encore violent depuis mercredi. Les rafales frôlent les 100 km/h et à cette vitesse là les tiges qui résistent sont bien peu nombreuses. Il faudrait tuteurer tout ce beau monde mais je l'avoue le découragement face aux nombreux coups du sort et le manque de temps qui incombe à mon statut de jeune papa ont eu raison de ma motivation.

Il m'empêche qu'une partie du jardin protégée des limaces (milieu sec) et du vent (haie de cyprès) et pourtant plantée depuis de nombreuse années m'a offert une floraison plutôt jolie et réussie.

Côté croisements.

La encore du mauvais mais aussi du bon voir de l'excellent.

Côté obscur de la chose j'ai perdu 100 % de mes hybridations de 2013 ce qui pose à la fois un problème et à la fois m'arrange. Cela me pose problème évidemment du fait qu'il ne me reste rien de 2011,2012 et 2013. Trois années de perdues sur le plan de la création c'est une perte considérable et un retard qu'il sera impossible à rattraper. La encore c'est un coup du sort qui a fait que j'ai perdu autant de plantules, en effet des trombes d'eau se sont abattues sur le nord-Ardèche à l'automne dernier et c'est un véritable ruisseau qui coulait au beau milieu des iris.

Mais quelque part cela m'arrange aussi car en 2014 j'ai battu un record de croisements, plus de 100 ! Et chose incroyable jamais le taux de réussite pour moi n'avait été aussi important, plus de 60%. Mais ce n'est pas tout, jamais en quinze années d'hybridation je n'avais vu une telle germination. Rares sont les graines qui n'ont pas germées et je me retrouve avec une cohorte de jeunes plants à repiquer (Mais ou les mettre ???).

Pour conclure je dirais que le temps et l'espace me manquent pour pouvoir hybrider de manière sérieuse. Mais l'un n'allant pas sans l'autre et sachant que du temps je n'en aurait pas plus avant !!!! la retraite ; et bien finalement pourquoi avoir plus d'espace ? Cela entraine chez moi je dois dire une certaine frustration surtout quand je vois mes amis, pour la plupart jeune retraités assouvir leur passion avec beaucoup de réussite. Mais quelque part je suis aussi très satisfait de constater qu'à chaque problème on trouve une solution même si cela est parfois complexe. De plus la floraison des rosiers et autres plantes qui suivent celle des iris m'encourage à persister dans le fait que l'iris est une magnifique plante mais que d'autres sont la aussi pour nous faire un très joli clin d’œil. Je ne me verrais pas saborder mon jardin au profit du seul Dieu Iris qui même magnifique n'en reste pas moins éphémère.

Published by ulysse07100
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 07:41

Hier, profitant d'un répit avant les nouvelles pluies annoncées pour la semaine à venir, j'ai pris le temps de noter tous les iris que j'ai pu acheter, échanger, ou qui m'ont été donné en 2014 et qui ont donc rejoint mon jardin entre les mois de Mars et Octobre.

41 introductions exactement ce qui est déjà beaucoup étant donné le nombre de croisements faits chaque année. Je vais essayé d'indiquer ici, pour certain, le pourquoi de mon choix :

 

Je commence avec la commande Blyth :

- 'Moonlit Avenue' : j'ai choisi cet iris de part son étrange coloris vert/gris en lui même déjà original mais aussi et surtout de par sa parenté puisqu'il est né de deux parents distallatas.

- 'Timely Kiss' : pour sa couleur qui pète le feu

- 'Bequest'' : pour sa parenté plicata étonnante et si vague

- 'Head Over Heels'

 

Commande Cayeux :

- 'Jardins De Chaumont' : pour son branchement et la qualité de la plante

- 'Chaud Bouquet' : pour son coloris et son branchement + éperons (ça peut servir)

- 'Lingot D'or' : pour ses traces de distallatas de par son père 'Impulsive'

- 'Infusion Tilleul' : pour sa couleur (amoena presque vert)

- 'In Reverse'

 

Vient la récupération de quelques rhizomes chez Joëlle Franjeulle issus de Franciris :

- 'Egeo' : plante robuste de prime abord

- 'Certe Notti' : bel iris tout simplement et infimes traces de distallata de par son grand-père 'Romantic Evening'

- 'Red Rock Canyon' : variegata

- 'Island Pearl' : pour la qualité de la plante

 

Puis un échange avec Anton Mego :

- 'Juliusz Slowacki' : pour le côté exotique de cet iris son créateur étant polonais mais aussi et surtout pour sa parenté aux accents distallatas.

- 'Venus Bay' : pour sa couleur vert olive et sa parenté au potentiel génétique indiscutable (amoena et bicolores)

- 'Tatra's Eagle' : pour sa couleur

 

Une commande chez Rockytop :

- 'Jeanne Clay Plank' : étrange iris aux nervures marquées, potentiel à étudier

 

La commande chez Mid-America :

- 'Super Hero' : la couleur et la parenté distallata, un brassage hors du commun !

- 'Strawberry Freeze' : parce que j'ai toujours eu du plaisir à observer des amoena rouge framboise, celui-ci m'a l'air particulièrement réussi

- 'Dipped In Dots' : bordure or sur les pétales, plicata franc, parents extra, rien d'autre à ajouter

- 'My Lady's Manor' : un pastel issu de 'My Beloved', le premier à entrer dans mon jardin avant ceux de Blyth !

- 'Asian Plum' : pour sa gorge plus fonçée et les très rares iris résultants de 'Milan'

 

Echange avec jérôme Patard :

- 'Macaron' : un variegata tout en finess, couleur pas si courante que ça au final

- 'Dodge Blue' : conseillé par Jérôme pour sa robustesse et sa stature

- 'Reckless Abandon' : est-il besoin de citer les raisons de cette acquisition ?

- 'Grapetizer' : un rare plicata bleu qui puisse me botter, à voir s'il peut être autant intéressant que 'Petticoat Shuffle'

- 'Ciel Gris Sur Poilly' : variété grise très originale et certainement à retravailler

- 'Girl Gone Wild' : la couleur evidemment et la touche une nouvelle fois distallata

- 'Royal Sunset' : encore des traces génétiques de distallata, une bordure or sur pétale et une plante très robuste

- 'One Of A Kind' : même commentaire que pour la variété précédente.

- 'Carnival Capers' : couleur exotique, rien d'autre à ajouter

- 'Dietmar Brixy' : couleur extra originale, on a qu'une envie, le retravailler

- 'Another Woman' : pour ses ondulations et sa capacité à offrir cette particularité à ses enfants

 

Enfin un échange avec Bernard Laporte :

- 'Honorine' : une recnete introduction, magnifique

- 'Marius' : idem

- 'Rip City' : remarquable et encore remarqué dans les champs de Bernard

- 'Danger Money': peut-être l'un des iris de blyth les plus réussi et pourtant pas si connu que ça, ondulations, branchement, parfait

- 'Definition' : pour sa quadrichromie (ou presque, pas de noir ou de rouge mais quatre couleur)

- 'Heavenly Valley' : Quel iris ! plante self aux joyeuses ondulations

- 'Raven's Girl' : Un noir magnifique.

 

Plus qu'a attendre que tout cela pousse.

 

020.JPG

Published by ulysse07100 - dans actualités
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 13:17

Comme j'ai pu le dire lors de ma dernière intervention, le vent à été l'ennemi juré de la précédente floraison. Dès le milieu du mois de Mai c'est un vent de nord puissant et asséchant (chez nous et comme dans toute la vallée du Rhône le vent du nord ou bise n'est guère annonciateur de pluie) qui se mit à souffler atteignant parfois les 100km/h en rafale.

Notre maison est tout sauf protégée de ce vent-ci, bien au contraire, le massif du Pilat au nord revêt le statue de barrière naturelle, il bloque les potentielles précipitations qui proviendraient du nord de Rhône-Alpes et de la Bourgogne mais il est aussi le point de départ des premiers soubresauts du Dieu Eole. L'hiver il n'est pas rare malgré nos tout juste 500 mètres d'altitude de ne pouvoir mettre le pied dehors tant la bise mêlée à une certaine humidité est franchement glaciale, ici c'est l'ubac, le soleil nous quitte dès les toutes premières minutes de l'après-midi, un contraste saississant avec les chaleurs parfois torrides de nos derniers étés.

 

Ce vent de nord, donc, a été très fort comme jamais je n'ai pu le constater depuis que je cultive des iris (1998) couchant une bonne moitié des variétés en fleur depuis la mi-Avril. Il m'a aussi permis de réussir, du moins je le pense, un très grand nombre de croisements, asséchant durablement du pollen et limitant la montée des températures pendant ces premiers longs jours de printemps. Ne dit-on pas "a toute chose malheur est bon" ?

 

La première partie a été ainsi balayée par ce vent et quelque jours de la fin du mois de Mai ont été un peu plus calme, mais c'était sans compter sur le basculement au sud et le début d'un retournement de situation (du moins aurait-on pu le penser). Le vent de sud (qui lui est synonyme de pluie) s'est alors mis à souffler relativement fort pour le coin mais sans atteindre à la maison les valeurs du vent de nord. La deuxième partie de floraison a été perturbée à son tour et le nombre d'iris touché a encore augmenté sensiblement. Une nouvelle fois ce vent-ci n'a pas apporté autant de pluviométrie qu'attendue, ce qui a été un bon point pour l'hybridation mais un mauvais en terme de sécheresse. La santé des iris a alors été exceptionnelle hormis le fait, vous le comprendrez, que les iris à terre c'est tout sauf d'une grande beauté.

 

La colère s'est alors emparée de moi mais loin de moi l'idée de tuteurer tous mes pieds. Tout au plus quelques belles variétés achetées ou ceux avec des hybridations. J'eu alors l'idée de noter sur mon callepin magique les variétés qui ont résistés et celles qui dès que le vent souffle un peu se couchent. Bien entendu selon les lieux de plantation et les abris potentiels les situations peuvent être differentes mais quand le vent souffle, il souffle, et même une haie ou un mur (parfois même au contraire) ne parvient pas à éradiquer cette envie donnée aux iris de faire la sieste.

 

Je ne vais pas ici vous indiquer variété par variété celles qui résistent et celles qui ne résistent pas mais plutôt essayer de comprendre de par leur branchement ou la taille de leur fleur le pourquoi du comment.

En réalité et au vu de mes constatations un iris pourra être plus ou moins sensible au vent selon la nature du sol dans lequel il aura poussé. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'un iris qui aura poussé très vite et qui esthétiquement sera plus joli (effet recherché) sera aussi plus gorgé en haut et aura une tige plus fragile. Un peu comme la résistance au froid des arbustes et vivaces qui on le sait, sont plus costauds et plus parées à affronter le froid en zones sèches car moins chargées en eau (feuilles et tiges). Il en va de même pour nos chers iris.

Ceci est une première hypothèse sur la résistance au vent mais elle n'explique evidemment pas tout car même cultivées ensemble des variétés seront plus sensibles que d'autres.

 

La grosseur de la tige est un élément prepondérant, il s'avère que plus un iris à une tige épaisse plus il résiste, quelle qu'en soit la qualité de son branchement. Malheureusement un iris aux grosses tiges bien charnues n'est pas toujours très beau et lors des concours cela ne lui apporte pas de valeur ajoutée, au contraire. La tige devant être suffisamment forte pour tenir la fleur, mais jusqu'à quel point ?

Le branchement a aussi son importance puisqu'une plante dont la première fleur est relativement basse sans être cachée par le feuillage résistera un peu plus qu'une tige dont les premières fleurs sont en haut de la tige, mais il est vrai que même avec un bon branchement si la tige est certes suffisamment solide pour supporter les fleurs en temps normal, elle peut ne pas résister à des conditions extrêmes, c'est alors que le diamètre de la tige aura toute son importance.

Un dernier point serait à prendre en compte, un point qui pourrait passer presque inaperçu, il s'agit de la texture de la fleur; ainsi une fleur qui boit moins l'humidité ambiante ou qui serait moins épaisse (comme des variétés plus anciennes) aurait tendance à un peu plus résister étant moins lourde et délestant ainsi la tige d'une certaine obésité.

 

Mais tout ceci n'est que retranscription d'analyses effectuées sur une seule saison et avec mes moyens, à savoir mes yeux et ma connaissance personnelle des iris. De plus cette analyse a-t-elle un sens ? Qui aujourd'hui, se fit à la résistance au vent pour commander ces pépites ? Quel intérêt ?

Pour moi cela en a un et un vrai, dans une région comme la mienne soumise à des coups de boutoirs de la bise (certes moins importants que cette année) et n'aurait-on pas un intérêt commun à analyser également leur résistance à la pluie ? N'yretrouverions pas un peu près les mêmes variétés dans la catégorie "résistant" ?

 

Bref, encore du boulot devant nous, si on peut appeler ça du boulot !

 

En cadeau une photo d'un semis à moi :

 

enregistrement 2014 : 09/12/M 'Astrobubbles' X 'New Day Dawning'

006.JPG

123.JPG

Published by ulysse07100 - dans pensées
commenter cet article
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 13:32

C'est ainsi que le bal 2014 des prétendants au titre de l'iris qui a marqué mes esprits s'ouvre.

 

Je démarre aujourd'hui avec un semis que j'avais déjà pu remarquer l'année précédente et qui a confirmé mes espoirs en Mai dernier.

 

Sans être parfait 10/65/E possède cependant quelques atouts charme comme un coloris surprenant, presque déroutant, en tout cas assez peu conventionnel. Ainsi en voici la description que j'ai pu en faire sur mon carnet de note lors de sa floraison:

Je me cite " branche avec 5 à 6 fleurs (je tiens à préciser qu'il n'avait qu'une tige florale et comme tous mes 2010 bien tassé contre ses confrères), pétales crême à bande centrale fuschia, sépales lie de vin à framboise à bordure crême et raie médiane au centre du sépale. Branchement à revoir, pétales qui s'ouvrent un peu (pas évident sur la photo), texture de fleur moyenne" fermer la parenthèse !

 

Vous l'aurez déjà compris, je n'ai pas été tendre avec notre hôte, mais si l'on ne note pas toutes les caractéristiques d'un iris au moment venu alors il devient très difficile de le juger ultérieurement.  Je préfère le "casser" un peu (pour moi être réaliste) et revenir parfois sur mes dires une fois le bébé bien bichonné.

 

Reste que cette fleur est original, que le branchement est correct mais manquant de fleurs et qu'il ne sera surement jamais introduit mais qu'il sera conservé pour hybridation comme je peux le faire avec une majorité de mes créations. Et puis si demande il y a, il sera peut-être aussi amené à voyager vers d'autres jardins de passionnés, mais ça ce n'est pas pour tout de suite.

 

Pour conclure je vous offre quelques photos et vous indique sa parenté : 'Rogue Trader' X 'Bel Avenir'. A noter que dans ce semis 'Bel Avenir' n'a pas apporté ses caractéristiques florales, ainsi n'ai-je pas trouver de fleurs au coloris ressemblant à mon chouchou de chez Cayeux. Il eut été préférable d'ailleurs de tenter le croisement à l'opposé afin de garder le branchement de 'Bel Avenir' mais ceci est un autre débat car vous le verrez dans mes prochains articles j'aurais certainement perdu d'autres caractéristiques recherchés.

 

Voici les photos :

 

011.JPG

 

012.JPG

Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 17:00

La floraison 2014 étant terminée l'on peut désormais tirer un bilan complet de ce qui a marché ou pas cette année.

 

Il est important pour comprendre les choses et permettre une analyse réaliste et objective de mettre sur la table tous les éléments qui sont entrés en jeu au fur et à mesure des mois écoulés.

 

Tout d'abord cette floraison avait ceci de particulier qu'elle avait lieu pendant mon congé paternité soit deux semaines et demi (avec le pont du 8 Mai) à pouvoir observer les variétés récentes ou plus encore mes créations. Et pour certaines qui du fait de la construction de la maison se sont retrouvés à l'ombre de cette dernière, une très grande partie de leurs journées. Vous imaginez bien que cela a perturbé ces dernières en terme de quantité de tiges florales.

 

L'autre point, je dirais même le point essentiel, de cette année, restera le vent  qui aura soufflé tout au long du mois de Mai et même encore en ce début Juin. Il aura serieusement abimé une moitié de variétés notamment en mettant au sol les tiges chahutées et bringuebalées dans tous les sens par des rafales avoisinants à la mi-Mai les 80 kilomètres par heure.

D'un point que l'on peut qualifier de négatif il est bon d'en tirer du positif car je peux désormais citer des cultivars costauds qui sont suffisamment puissants pour être qualifiés de "RESISTANTS AU VENT".

Cela n'a l'air de rien mais qui y'a-t-il de plus moche qu'une grand iris barbu mis à genou par la simple force du Dieu Eole ?

 

D'un autre point de vue météorologique et qui finalement est relié au vent c'est l'absence de précipitations pendant la quasi totalité du mois de Mai dont il en découle encore aujourd'hui une période de très grande sécheresse dont on a peut-être pas fini de reparler. Sans entrer dans les détails l'on peut toutefois dire que rarement un mois de Mai aura été aussi sec sur le nord Ardèche.

 

Suite à mon congé parental il est important aussi de préciser que cent hybridations ont été tentées dont six par ma compagne Isabelle dont elle tire un fabuleux 100 % de réussite. Pour ma part j'en reste à environ 57 % de réussite ce qui au global nous donne mais vous l'aurez compris du 60 % de tentatives réussies. C'est une première ici car j'étais plus habitué à du 40% jusqu'à présent.

Je ne m'attarderais pas plus sur ce point si ce n'est que j'aimerais plus entrer dans les détails lors d'un prochain article afin de comprendre pourquoi cette année a été plus réussie que d'habitude, plusieurs facteurs de mon avis, rentrant en compte.

 

Côté variétés commerciales (ou achetées) j'avoue avoir été globalement déçu ou plutôt blasé par mes recents achats. Si la plupart offrent aujourd'hui des fleurs modernes combien sont décevantes côté plante. A trop vouloir juger une fleur on en oublie visiblement que l'iris est une plante capable de fleurir à tout va et de pénétrer dans les plus beaux paysages aménagés que sont nos jardins.

Je remarque aussi que les plus grands introducteurs en terme de quantité ne sont pas toujours les meilleurs et que ceux voulant à tout prix nous canarder des originalités sont les plus susceptibles de nous balancer des plantes aux fleurs parfois serrées les unes contre les autres ou toutes figées au sommet de la tige. Je ne parle même pas des branchements qui sont hélas de piètre qualité sur les trois-quart des introductions.

 

Côté créations personnelles j'avoue ne pas avoir eu cette année de grand coup de coeur mais bien de véritables confirmations. Deux semis de 2009 peuvent être classés parmi des phénomènes et devraient être enregistrés cette année. Un troisième de 2008 le sera également. Mais il est vrai que je n'ai pas découvert de perle rare parmi mes 2010. (2011 et 2012 étant à oublier car peu de plantules étaient capables de fleurir). Toutefois mon travail sur les distallatas est en marche et commence à porter ses premiers fruits, il est véritablement basé sur du très long terme et à mon échelle, vous comprendrez donc que c'est de l'artisanal et que seul le temps pourra payer.

 

Pour finir voici la liste des hyrbidations réussies :

N°                                     

43                                    08/038/W X 09/09/P

21                                    08/02/D    X 08/02/K          (inbreeding)

34                                    08/58/X     X  09/12/M        (père enregistrement 2014)

29                                    08/58/X     X  Ivory Ghost

28                                    08/58/X     X  Swordsman

73                                    07/12/G    X  09/12/M         ( père enregistrement 2014)

30                                    Ozark Rebounder X 09/12/B

81                                    Western Tradition X Zillionnaire  (croisement Isabelle)

69                                    07/12/K    X  09/12/J          (père enregistrement 2014)

33                                    07/12/K    X   Hysteria

22                                    09/12/J   X   08/02/K           ( mère enregistrement 2014)

71                                    09/12/J   X   10/27/M           ( mère enregistrement 2014)

48                                    09/12/M   X   06/26/S          ( mère enregistrement 2014)

70                                    09/08/G  X  09/12/J            (père enregistrement 2014)

74                                    09/36/H   X  09/12/J           (père enregistrement 2014)

79                                    09/36/G  X   09/36/E          (inbreeding)

91                                    09/36/G X   Nora Ellaine  (croisement Isabelle)

92                                    09/36/G X   09/20/L           (croisement Isabelle)

44                                    10/1/M  X    10/1/C             (inbreeding)

37                                    Gerard Brière X   Ivory Ghost

62                                     Gerard Brière X  Astrobubbles

86                                    Gerard Brière X Papillon de Mai

87                                    Fancy A flutter X  06/26/G

66                                    Lesley My Love X  Pretty Bubbles (croisement Isabelle)

18                                    Now And Then X  Treasure trader

97                                    Wu big man X 06/26/G   (croisement Isabelle)

4                                      Ferragosto   X comfortable

72                                    Lost In Love  X  10/27/M

26                                    Fashion Diva X That's All Folks

40                                    Wild ANgel X  Indulgence

19                                    Hysteria X Holey CHeeses

14                                   Somni X ???                (croisement Isabelle dont on a perdu le père)

76                                   06/26/G  X  09/12/J     (père enregistrement 2014)

63                                   06/32/K   X  06/26/G

88                                   Hubble Space Telescope X Spring Madness

17                                   Hubble Space Telescope X Painter's Touch

31                                   Mozzafiato X Hubble space telescope

27                                   Non Tentarmi X Indulgence

34                                   Pretty Edgy X 09/12/M     (père enregistrment 2014)

52                                   Pirate Ahoy X Make A wish

67                                   Social Graces X Pirsm View  ( croisement Isabelle)

2                                     Starwoman X partygoer           (seul croisement d'intermédiaire)

64                                   Candy Colours X 06/26/G

23                                   Candy COlours X Roucoulade

42                                   Indulgence X  09/06/H

28                                   Show Your colors X Mozzafiato

54                                   Show your colors X 06/03/F

16                                   Creme Frangipane X In living color

5                                     Electrique X comfortable

20                                   Holey CHeeses X Juste Crazy

6                                     Holey CHeeses X mandarin morning

13                                  Roucoulade X Just Crazy

32                                  Roucoulade X Hysteria

50                                  Dreaming Clown X make a wish

49                                  Peggy Anne X Rose Linda

93                                  Ginger Ice X 09/19/E

98                                  Blush Of Pink X Light Camera action

56                                  Make A Wish  X 06/26/S

85                                  Make A wish X 06/26/G

 

 

Published by ulysse07100 - dans actualités
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 07:21

A l'heure ou la floraison des grands iris a débutée un peu partout en France et ou les jours de mauvais temps, disons plutôt de temps de saison, se succèdent et ne facilitent pas le travail des hybrideurs amateurs, je vous présente ce jour deux variétés que je n'avais jamais vu en fleur dans mon jardin, et pour cause, ce sont deux iris que j'ai planté recemment.

 

Le premier se nomme 'Comfortable', c'est un iris Ghio de 2006, finalement pas si connu que ça des français et que j'ai récupéré en Australie au cours d'une commande chez notre ami Grosvenor qui en disait le plus grand bien sur son catalogue (et malheureusement aujourd'hui disparu de celui-ci).

Chez moi les iris Ghio ont tendance à mal pousser, ils se contentent de me donner de magnifiques fleurs, ce qui peut être déjà formidable, mais là en l'occurence 'Comfortable' comble mes attentes et offre un branchement plus que correct sur une plante assez haute. La fleur est parfaite, d'une épaisse texture et fournit énormément de pollen ce qui est toujours bon à prendre quand on a une plante dont la fleur nous satisfait.

Cet iris est né de parents de qualité et susceptibles de faire partir dans tous les sens les iris qui seraient obtenus avec 'Comfortable'. Ainsi retrouve-t-on du 'Revere' (Ghio 2001) qui donne un air à 'Queen's Circle', bien que de souches differentes. 'Next Millenium' est aussi présent et quand on sait combien cette variété a pu apporter dans le monde des iris bicolores et amoenas, et pas seulement ceux à fonds fonçés, on peut tout imaginer au fond de soi comme résultat potentiel. Enfin, et beaucoup moins connu, figure un iris nommé 'Love Of Teresa' de Akihiko Terada, présenté comme couleur orchidée self mais je n'ai pu trouver trace d'aucune photo sur le net de ce dernier.

Au final 'Comfortable' outre son potentiel génétique fort est avant tout une belle plante, bien dans le standard moderne, et qui aurait mérité un meilleur sort parmi les amateurs français. Nul doute qu'il fera parti, j'en suis sur, de votre collection dans les années à venir.

 

051.JPG

'Comfortable' (Ghio 2006)'

 

Deuxième variété présentée aujourd'hui, la récente introduction Grosvenor dans le domaine plicata. Je me souviens que cet iris m'avais frappé car il représentait pour moi une nouveauté de par son coloris bizarre et qui pouvait en dérouter plus d'un ou d'une.

Amateur de ce type d'originalité et connaissant parfaitement la valeur des iris Grosvenor, j'ai tenté l'aventure en l'achetant en 2011 au sortir de son dernier catalogue.

Aujourd'hui, j'ai enfin pu constater combien cet iris était beau. La texture de la fleur est bonne (sans être au niveau de 'Comfortable'), le branchement aussi, la fleur se tient bien , peut-être lui reprochera-t-on des pétales un peu ouvert (voir photo). On aurait aussi aimé avoir des fleurs légèrement moins collées sur la tige mais on a vu bien pire.

Au final c'est une belle surprise pour moi mais qui en décevra bien d'autres car il est vrai que sa couleur n'est pas passe-partout et peut agacer certains. 

De mon côté objectif croisement avec d'autres plicatas, tout simplement.

Ses parents se nomment 'Boogie Woogie', 'Cheating Heart' et 'Cartoon', je possède les deux premiers cités qui ne ressemblent en rien au bébé, comme quoi la génétique n'est pas un domaine ou l'on peut prédire se qui se tramera dans le futur.

 

055.JPG

'Holey CHeeses' (Grosvenor 2009)

Published by ulysse07100 - dans variété
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 11:30

En ce 2 Mars, jour de mon anniversaire, je vous présente mes cinq derniers croisements réussis de l'année dernière.

SOit, vous l'aurez compris, un total de onze hybridations, ce qui est faible mais suffisant vu la situation actuelle de construction de ma maison.

L'on fera mieux je l'espère cette année, mais surtout l'an prochain après l'aménagement définiif du jardin. Il ne faudra pas s'attendre en venant chez moi à trouver des cultures à grande échelle d'iris mais tout au contraire à trouver un lieu conçu comme un paysage qui intégrera d'autres plantes peu connues (arbustes, rosiers, vivaces, etc etc ...) que je tâcherais comme je l'ai fait jusqu'à maintenant dans un fouillis général, à chercher à travers la France et l'Europe.

 

Mais en attendant revenons à nos moutons avec cette présentation des ces fameux croisements:

 

- 12/2 : 'That's All Folks' X 'Jazz Band' : il n'y a pas si longtemps que ça que j'ai découvert 'That'S All Folks', en vérité c'est mon ami Stéphane Boivin en Isère (qui possède une magnifique collection d'iris très bien présentés et superbement entretenus, parmi lesquels les toutes dernières nouveautés) qui me la présenté et pour être franc ça a été un de mes coup de coeur de ces cinq dernières années. Il a tout pour lui, branchement, couleur, forme de la fleur, vigueur, etc... C'est un iris que je n'ai pas assez utilisé dernièrement mais je devrais combler le retard prochainement. Ici il a été mélé à 'Jazz Band', un iris (je vais me répéter) qui est superbe mais qui souffre chez moi d'un très mauvais branchement et d'une faible vigueur, tant et si bien qu'il se fait avaler par ces congénères dans une plantation en rang d'oignon. L'objectif est clair, passer par un iris jaune dans un premier temps pour améliorer ses points faibles, avant, sans doute de travailler, les petits de ce semis, pour trouver et créer d'autres bicolores de grande valeur ornementale.

 

- 12/24 : 'Thundering Ovation' X 'Dowtown Man' : ah ce fameux 'Thundering Ovation!. un iris particulier car original en photo, en culture j'avoue être un peu déçu, la couleur est certes originale mais sans plus, et le branchement est mauvais car il part de bien trop haut. Certain y trouveront surement un point fort mais pour ma part pas assez de fleurs en bas de tige, esthétiquement ça ne ma plait pas plus que ça. 'Downtown Man' est lui une merveille, un amoena bleu fonçé très bien branché, très florifère et vigoureux, un must de chez Blyth. Le pourcentage de chance d'obtenir un plicata ici est infime mais le but est avant tout de miser sur du plus long terme et d'avoir une chance de toucher un semis original dans les tons bicolores.

 

- 12/18 : 'Living The Dream' X 'Show Your Colors' : mon premier est un blanc australien signé Grosvenor d'une facilité de culture terrifiante, et d'une sacré abondance de fleur. 'Show Your Colors' est un bicolore dans les tons ocres (toujours difficile de décrire précisemment les couleurs). aux fleurs très modernes. Que peut donner un croisement entre un blanc et un bicolore ?? Je ne sais pas du tout.

 

- 12/16: 'Torrent De Soleil' X 'semis Cancade 10/35/L' . De plus en plus je me prends au jeu de croiser et recroiser mes enfants entre eux. J'y trouve une certaine joie et me prends à rêver de créer une espère de style personnel. Bien sur le chemin est long et semé d'embuches mais en pratiquant l'hybridation de manière amateur je n'ai finalement rien à y perdre. 'Torrent De Soleil' issu de 'Starship Enterprise' et 'Undercurrent' est un vrai bicolore (encore !) , le jaune des pétales est un vrai jaune pas délavé pour un sou, et ça c'est interessant. Le semis 10/35/L est dans ces tons jaunes également, issu lui aussi du semis '07/12/G' dont j'ai déjà fait l'éloge ici à plusieurs reprises ('Jurassik Park' X 'Decadence') et de la variété 'Milan', bel iris amoena à la tonalité orangé mais rès fragile de culture. Inutile de vous dire une nouvelle fois qu'on peut en attendre un certain nombre de bicolore mais pourquoi pas d'autres surprises. Voici une photo de 10/35/L :

170-copie-1.JPG

 

- 10/27 : 'Gourmandise D'Ardèche' X 'semis 10/21/AB'. Comme le précédent je pioche dans mes bébés. ''Gourmandise D'Ardèche' est un iris particulièrement florifère, jusque 14 fleurs ! Un véritable iris à concours car sa forme est sympathique également sans être arrogante. J'ai déjà présenté le semis 10/21/AB lors du précédent article. Objectif numéro un : améliorer la forme et le branchement de ce dernier tout en conservant sa couleur. C'est jouable, en tout cas moi j'y crois, d'autant plus que le papa de 'Gourmandise D'Ardèche' 'Let's Boogie' est un bijou de contraste entre les pétales et les sépales. Cela ne peut qu'être un plus dans la préservation du contraste de 10/21/AB.

 

Voici donc mes croisements 2012.

 

En cadeau comme à chaque article une photo :

 

C--3-.JPG

 

le semis 08/39/C. Un 'Goldkist' à nervures bleutés comme son papa 'Wild Angel'. Un superbe branchement, des fleurs petites mais mignonnes, un iris qui me plait beaucoup et qu'il va falloir réutiliser en hybridation dès que le mois de Mai le permettra.

 

Bon week-end à toutes et à tous.

Published by ulysse07100
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 18:21

2012, le printemps de cette année là restera comme étant l'un des plus humide depuis bien longtemps y compris sur les terres très sableuses du nord Ardèche. Plus que l'humidité, c'est surtout la répétition des journées pluvieuses qui restera le problème numéro 1 concernant l'hybridation.

Malgré ce phénomène il 'en demeure pas moins que mon taux de réussite avoisine les 45% ce qui en soit est très correct au vu de ces conditions météorologiques.

Surtout, les croisements réussis, peu nombreux certes, sont surtout des croisements aux tendances actuelles, à savoir des fleurs originales et sortant de l'ordinaire, donc des plicatas et des bicolores   en priorité.

 

En voici la liste :

- 12/7 : "Jazz Band" X "Hysteria", il eut été plus intelligent de ma part de procéder à cette hybridation dans l'autre sens, la mère apportant principalement le branchement et le père la qualité de la fleur. Hors chez moi, en tout cas, "Jazz Band" n'est absolument pas vigoureux mais surtout son branchement est médiocre. ALors l'on pourrait en conclure que ceci ne devrait pas donner grand chose si ce n'est des fleurs originales et novatrices qui seront, pourquoi pas, précurseurs d'autres croisements.

- 12/9 : "Downtown Man" X ""Barbara's Lace" : Surement le semis sur lequel j'ai le plus d'espoir de réussite, "Barbara's Lace" m'ayant apporté déjà satisfaction, cette plante apportant des fleurs très moderne, très frisées, sur un branchement très bon. Quand à "Downtown Man", quelle plante ! Une merveille que j'adore tout simplement.

- 12/15 : "semis Cancade 06/32/K" X "semis Cancade 09/20/L" : mon premier est une plante de grande vigueur et de grande taille dont "Starship Enterprise" est un des parents, mon second est une découverte 2012, l'iris le plus frisé de l'intégralité de mes semis, issu du croisement entre "Decadence" et "Racing At Randwick" dont voici une photo :

111.JPG 

- 12/22 : "Fancy A Flutter" X "Montmartre" : un plicata par un luminata, le premier pousse sans souci, aucun, fleurit très abondamment, le second plus délicat mais à la fleur de rêve. Suspense garanti pour le résultat

- 12/29 : "Goldkist" X "Bel Avenir" : "Bal Avenir" fait parti des iris que tout un chacun devrait cultiver, je suis touché par ses couleurs et surtout son branchement proche de l'excellence, il m'a déjç donné de bons résultats en hybridation, j'espère qu'il comblera le principal problème de "Goldkist" > ses petites fleurs.

- 12/19 : "Fancy A Flutter" X ""semis Cancade 10/21/AB" si mon premier à déjà été présenté mon second m'a plu de part sa couleur que je ne retrouve pas assez dans les créations modernes. Puisqu'une image vaut plus qu'un long discours, le voici :

145.JPG

La forme de sa fleur est dénuée d'intérêt me direz-vous mais je ne sais pas pourquoi cet iris m'a touché et je crois en son potentiel pour la suite. Né de "Erratica" X "Rogue Trader"

 

Voilà terminé ce premier acte de mes hybridations 2012, la suite viendra prochainement.153.JPG

en cadeau une photo de cet iris qui me plait beaucoup :

semis Cancade 10/48/C : "Bel Avenir" X "Torrent De Soleil".

Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 07:39

Un article consacré à mon semis 06/26/G d'un passionné d'iris et grand collectionneur de plantes en tout genre consultable ici : jardinduvieuxcerisier.over-blog.com

Je le remercie d'avoir voulu tester cet iris dans son jardin et j'en ressort ravi d'une telle analyse entièrement fondée.

 

Pour information complémentaire cette année ce sont seulement onze hybridations réussies ce qui est trois fois moins qu'en 2010. Mais avec la construction de la maison cela s'avérera bien suffisant.

 

024.JPG

iris 'Pure As Gold' (Maryott 1989) en fleur en ce moment même.

Published by ulysse07100 - dans actualités
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 08:23

Cette année a été riche en pluie et en temps maussade avec pas mal de vent et de fraicheur au programme. Je constate sur le forum de la SFIB que ce temps aurait nuie à notre merveilleuse passion qu'est l'hybridation.

Je reconnais que je ne suis pas de ceux dont le taux de réussite est le plus élevé, loin de là et qu'en règle générale je tourne autour des 35 à 40 % de croisements réussis, rarement moins et rarement plus.

Cette année j'ai noté precisemment le temps qu'il a fait pendant le croisement mais aussi dans les 48h qui ont suivis. Rares sont ceux effectués avec une certaine fraicheur et un bon vent du nord mais beaucoup ont eu lieu avec un temps lourd et orageux, certains avec une pluie tombée quelques heures après le croisement.

 

Les résultats tombent petit à petit, les dernières tentatives ayant eu lieu le 6 juin dernier, il est encore tôt pour donner des chiffres très précis de taux de réussite. Mais globalement il sera toujours compris entre 35 et 40% soit la même chose que les années précedentes.

Le plus étonnant réside dans le fait qu'une pluie tombée dans les 24 heures après l'hybridation n'a pas l'air de géner outre mesure l'opération et peut-être plus étonnant encore, croiser par temps chaud et orageux semble aussi positif, mon taux de réussite étant le plus élevé lors d'une météo de ce type plutôt que lors d'un temps magnifique mais frisquet.

 

J'en déduis que plus important que la météo du jour c'est surtout la qualité du pollen et des parents choisis qui compte. Comme chez les êtres humains, mais là il faudrait se pencher scientifiquement sur la question, le taux de fécondité de certains cultivars pourrait être très faible voir nul pour certains d'entre eux, certains dans un sens (en tant que mère par exemple), certains dans un autre sens, voir dans les deux sens. Ce constat qui m'est très personnel m'est tiré de mes 10 années d'hybridations et chaque année je m'en persuade un peu plus utilisant parfois des variétés identiques depuis 4 ou 5 années, certaines sans succès.

Ainsi pollen il peut y avoir sur un  iris sans toutefois que cet iris puisse faire office de père prolifique, sur ce point j'attends le retour de votre expérience, pour soutenir ou contrecarrer cette hypothèse.

 

Voilà pour finir avec cet article, je reviendrais vers vous pour affiner mes dires dès que possible et en attendant vos commentaires avec intérêt. En attendant quelques photos d'iris :

 

107.JPG "Fancy tales" (Shoop 1980)

 

207.JPG "Torrent De Soleil" (Cancade 2011)

 

199-copie-1.JPG semis 06/25/L : "Silverado" X "Starring"

 

106.JPG "Florence Dayton" (De La Motte 2000)

Published by ulysse07100 - dans hybridation
commenter cet article